Bouton ouvrir/fermer
FR EN
En français FR In English EN

Vidéos

vidéo de présentation
françois BURELOUP

"Si toutes les âneries que vous racontez faisaient de l’électricité, Cognac serait éclairé pour un siècle ».  Ainsi parlait mon professeur de mathématiques en quatrième. Car déjà j’aimais énormément faire rire. A l’époque, mes vedettes à moi se nommaient Fernand Raynaud, Alex Métayer, Coluche, Thierry le Luron, Louis de Funés…

Bien des années plus tard, après un passage en agences de publicités, je me suis lancé dans le one man show, en créant un personnage en peignoir et tongues : Monsieur Bureloup. Décalé, loufoque, burlesque, mon premier one man show représenté partout en France et notamment sur la mythique scène du Point-Virgule me fit remarquer de l’équipe de Michel Drucker. Ce dernier m’a permis de jouer durant plusieurs émissions de « vivement dimanche ». J’avais connu souvent les passages télévisuels pour « les coups d’humour » de TF1, mais la messe dominicale qu’est le rendez-vous de Drucker m’offrit une large vitrine.

En parallèle, je continue mon chemin de comédien, tourne dans 30 publicités en six ans (CIC, Huis Clos, Lafôret immobilier, Maille, Citroën, Fleury Michon, Mr.Bricolage …), participe à plusieurs téléfilms et séries (Les beaux mecs, Caméra café la boite du dessus, L’internat, Blanche Maupas, Unité spéciale 1924, Diane femme flic, La cour des grands, Un vrai papa Noël, Un flic…) et longs-métrage (Low Cost, Les Seigneurs, Bowling, le Marquis, Les Kaïras, CLOCLO, La Rafle, La sainte victoire, intouchables, Denis, Raid Dingue, La grande Boucle Marie Francine…).

Depuis 6 saisons, je suis devenu Baudemont, personnage récurrent haut en couleurs de la série carton de France 2 "Cherif", et continue à offrir au cinéma de belles prestations comme Angela Merkel dans les Tuche 3, Couthon, l'avocat paraplégique dans "les Visiteurs la révolution" ou encore mon rôle phare de pêcheur dans la série couronnée de prix "Hollyweed"...

Comédien polyvalent, j’alterne entre le spectacle vivant et la fiction, pour mon plus grand plaisir.

Et comme dirait Saint Augustin,

« Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion. « 

"A partir de ce jour là, je m'armai pour la lutte, aimant mieux mourir en plein combat que m'éteindre dans les regrets d'une vie manquée". Sarah Bernard

 

Agent


Dorothée GROSJEAN
CinéArt
Tél. 01 56 69 33 00
d.grosjean@cineart.fr
Site référencé sur Agence artistiques
Site administré par Wistal
@2009 - 2019 CC Communication CC.Communication